Simplication

des procédures, des formulaires, des objets et des concepts

autorité et pouvoir

Rédigé par dir Aucun commentaire

Nous sommes là dans le champ sémantique de l'ordre ; d'abord repérons quelques faux-amis : le pouvoir en tant que basique possibilité de faire, les autorités qui représentent l'État et le simplisme.

 

Le pouvoir est essentiellement associé à la règle ou au statut ; l'autorité évoque aptitude naturelle ou compétences. L'armée et la religion essayent de se présenter sous les deux formes du pouvoir et de l'autorité.

 

Dans un balancement presque poétique, certains disent que le pouvoir impose et que l'autorité propose ; d'autres encore énoncent que le pouvoir se conquiert tandis que l'autorité est acquise.

 

Relevons que l'autorité résulte d'une forme d'accoutumance ou d'apprentissage. Reste en suspens l'influence de l'origine du pouvoir sur sa latitude.

 

La conjugaison de la simplification avec le pouvoir évoque à la fois (et curieusement) dictature, anarchie ou coopération. La conjugaison avec l'autorité donne pédagogie, démarche vers l'autre.

 

Passons maintenant à la réalisation et à l'exercice du pouvoir et à ceux de l'autorité

Dans l'exercice du pouvoir, la simplification génère les raccourcis des ordres. Dans l'exercice de l'autorité, la simplification prodigue les raccourcis de l'acceptation.

 

Ainsi la simplicité renforce l'autorité par la transparence.

 

 

Classé dans : théorie Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

Capcha
Entrez le code de l'image

Fil RSS des commentaires de cet article