Simplication

des procédures, des formulaires, des objets et des concepts

l'art de dire un nombre

Rédigé par dir Aucun commentaire

Pour une même quantité on trouve plusieurs graphies (XIV), unités (carat, année-lumière), précisions (3,14), présentations (%), ordres (8h45 ou 9h moins 1/4).

 

Y a-t-il un art de dire ou d'écrire un nombre ? 

Quel le sens de ce foisonnement au travers de l'histoire, des pays, des cultures, des sciences,...? 

n.b. Ne font pas partie du débat le choix de la valeur elle-même ou son éventuelle manipulation. 

Classé dans : Mots clés : aucun

apocalypse en rudologie

Rédigé par dir 22 commentaires
Nous aurons tout essayé. Nous aurons bu l'eau du robinet, acheté nos pâtes en vrac ou dans les mêmes contenants, fini scrupuleusement nos assiettes ; nous aurons entreposé nos petits déchets et les aurons portés à la bonne poubelle, la jaune, la verte ; nous aurons composté, broyé et déchiré les cartons. Nous aurons réparé, recyclé. Nous aurons dénoncé les entreprises qui provoquent l'obsolescence, celles qui trop emballent, les scélérates qui déversent et les mafieuses. Nous aurons déploré que rien n'avance sans la peur des amendes ou des taxes, reporté les espoirs sur l'éducation, le jeu et l'exemplarité. 
 
Inéluctablement augmenteront les ordures
en parallèle au confort recherché et en proportion d'une population qui croît. 
 
On pourrait s'en foutre ! Imaginer que les ordures d'aujourd'hui seront nos prochaines ressources et continuer à jouer à cache-cache en mer, sous terre, sur Mars ou en Inde. 
Reconnaissons tout simplement que nous sommes la seule espèce à produire des déchets et qu'ils font ainsi partie de notre cerveau où se développe l'appropriation et où naît le syndrome de Diogène. 
 
À peine aurons-nous diminué les plastiques que surgira le fatras du numérique, ses photos inutilisées, ses vieux courriels conservés sur des serveurs lointains. 
 
Alors formulons les vœux de trouver la fusion nucléaire, source perpétuelle de nos conforts !
Classé dans : exemple Mots clés : aucun

Un fait, des interprétations. En réduire le nombre !

Rédigé par dir Aucun commentaire

Cet appel à simplification a lancé 21 de vos contributions, toutes très argumentées -elles sont à retrouver intégralement sur le site- et a alimenté un débat riche d'une vingtaine de participants réunis à l'Université Libre du Larzac. Ce qui suit ne peut pas être le compte-rendu de tant de diversité mais s'appuie sur vos réflexions.

Prenons le temps d'un exemple. "Maman, il est midi !" Le petit a faim pensera sa mère ou bien qu'il n'a pas dû finir ses devoirs. Ce sont des interprétations du même fait : il est midi. Et là, au moins, le petit sait lire l'heure, sa montre ne retarde pas et il ne triche pas ; sinon doute et vérification

Si je veux que ceux qui m'écoutent interprètent peu mes paroles comment dois-je parler ? Et si je veux, au contraire, laisser libre à toutes interprétations, alors comment formuler ?  En résumé, ~choisir le bon énoncé pour générer le nombre choisi d'interprétations~.  Leurs quantités, de beaucoup à moins que rien, peuvent se regrouper en 5 étages. La comparaison avec les étages d'un immeuble devient opportune : la terrasse en plein vent, le second étage, l'entre-sol, le rez-de chaussée et les sous-sols sombres. Entammons la descente des étages.

Terrasse  Pour générer beaucoup d'interprétations il suffit... de ne prendre aucune précaution : un mot évocateur, voire aucun, et l'affaire est dite. L'imagination n'est-elle pas inhérente à l'humanité ? Une multitude d'interprétations montre, pour certains, une belle vitalité dont l'art se réclame et la démocratie s'enorgueillit; mais d'autres s'inquiètent du flot que charrient les réseaux sociaux.

Second étage (étage à deux interprétations) Scinder les interprétations en deux groupes opposés réduit drastiquement la diversité. Le célèbre "en même temps" peut être donné en exemple et aussi le procès qui organise une opposition binaire partie civile et défense .

Entresol. À un degré moindre, il faudra préalablement anticiper pour quantifier et préciser le contexte. Par ailleurs Il paraît plus facile de s'adresser à un groupe culturellement homogène ; par exemple Trafalgar évoque pour nous une défaite mais pas pour un anglais. On peut aussi incorporer par avance les interprétations proches, voire les borner ; ainsi quand la culpabilité est reconnue, les peines sont encadrées d'un seuil et d'un plafond d'emprisonnement.

Rez de chaussée. (étage zéro interprétation). Pour ne tolérer aucune interprétation, la science et loi sont parfois intransigeantes : la science rejette le platisme et la loi punit le négationisme. "Ne faites pas de supposition" serait très efficace mais l'injonction (quatrième accord Toltèque) ne dépend pas de celui qui parle.

Sous-sols. (moins que rien)  À ce dernier niveau,  les propositions ne seront pas recommandables : s'exprimer par tautologies -mais c'est un peu niais- ou pratiquer le lavage de cerveau -mais c'est vraiement laid-. L'absence d'interprétation est le signe d'une soumission.

 

Maintenant pour s'exercer, supposons que vous vouliez aborder le fait que les dépenses de santé pour les plus âgés sont élévées, diriez-vous que la santé réclame un effort de chacun ? Sépareriez-vous les patients de moins de 45 ans de ceux de plus de 45 an ? Parleriez-vous au personnel hospitalier ou plus platement que les coûts changent selon les âges ? 

Allez ! La prochaine fois nous saurons au moins d'où l'on parle, sur la terrasse ou dans les sous-sols.

Classé dans : théorie Mots clés : aucun
Fil RSS des articles